Haiti - Commémoration de la fête du Drapeau et de l'Université à l'Arcahaie sous le signe du sursaut national

Haiti Nouvelles - May 19 2017, 5:43 AM

President Jovenel Moïse, accompagné de la Première Dame, Mme Martine Moïse, et du Premier Ministre, Dr Jack Guy Lafontant, a commémoré, ce jeudi 18 Mai 2017, à l'Arcahaie, les 214 ans de création du Drapeau haïtien, symbole de liberté et de souveraineté de la Première République nègre indépendante du monde.

Les cérémonies officielles qui ont débuté à l'Eglise Saint-Pierre de l'Arcahaie par la traditionnelle messe d'action de grâce, suivi du Te Deum, se sont poursuivies sur la place d'Armes de l'Arcahaie où les dignes fils et filles d'Haïti ont célébré avec faste la date commémorative de la fête du Bicolore national et de l'Université.

Haiti - President Jovenel Moise, PM Jack Guy Lafontant, DG Michel-Ange Gédéon, Haitian Flag Day, Arcahaie, 18 Mai 2017
PHOTO: Haiti - President Jovenel Moise giving his speech at arcahaie Haitian flag day 2017
PHOTO: Haiti - President Jovenel Moise Haitian Flag Day, Arcahaie, 18 Mai 2017
PHOTO: Haiti - President Jovenel Moise Haitian Flag Day, Arcahaie, 18 Mai 2017
PHOTO: Haiti Flag Day - President Jovenel Moise 18 Mai 2017 Te Deum - Eglise Saint Pierre Arcahaie
PHOTO: Haiti - President Jovenel Moise Haitian Flag Day, Arcahaie, 18 Mai 2017

En présence des représentants du Gouvernement de la République, du Parlement, du Pouvoir Judiciaire, du Corps diplomatique et consulaire, du haut Etat-Major de la Police Nationale d'Haïti (PNH), du Clergé, de l'Université, de la société civile, d'organisations locales et internationales, de la mairesse et de l'honorable Député de l'Arcahaie, le Président de la République a profité de cette occasion solennelle pour rendre un vibrant hommage aux illustres Fondateurs de la Nation haïtienne.

« Vous nous avez libérés des fers de l'esclavage et de l'ignominie de la colonisation.

Vous avez enseigné au monde le sens de la liberté et vous avez donné à la déclaration des droits de l'homme sa dimension universelle.

», a déclaré le Président Jovenel Moïse qui mesure avec sérénité l'immensité des défis auquel la République d'Haïti doit faire dans ce contexte historique particulier.

« Jodi a se yon gwo moman refleksyon pou nou. Anpil defi, nouvo defi sou wout nou. Nou nan yon kafou ki mande pou nou fè chanjman.

Chanjman pasifik san kraze brize, paske nou chwazi demokrasi kòm metòd pou nou òganize rapò enstitisyon yo ak moun yo nan peyi a. »
C'est une bataille pour le développement, et contre l'exclusion, l'injustice et la misère, fait remarquer le Chef de l'Etat qui appelle tout un chacun à s'inspirer du courage et de l'esprit d'abnégation de nos valeureux ancêtres afin de vaincre la division et l'intolérance pour qu'Hait puisse enfin prendre la voie du changement.

« Les États généraux sectoriels devront nous permettre de faire ressortir sur des domaines précis ce qui nous unit et qui dépasse le cadre d'un mandat ou d'une législature.

Nous devrons déterminer les caps à prendre ou à garder durant les 25 prochaines années dans le domaine de la santé, de l'éducation, de l'aménagement du territoire, du développement agricole, de l'environnement, de l'énergie et de la justice.», a fait savoir le Président de la République avant de poursuivre: « Nous ne pouvons plus nous permettre la division sur ces sujets essentiels pour le pays. »
Convaincu que la jeunesse est le socle sur lequel doit être construit l'avenir de notre chère Haïti, le Président de la République en a profité pour saluer les Jeunes des dix Départements géographiques du pays, lauréats du concours organisé par le Ministère de l'Education nationale et de Formation professionnelle à son initiative, et remercier également leurs parents et encadreurs qui les ont accompagnés. « Après avoir accompli le miracle du passé, il reste à Haïti à réaliser les promesses du futur.

Il ne tient qu'à nous, fils et filles de cette terre, à faire de cette espérance une réalité.

», a conclu le Chef de l'Etat qui croit que le Drapeau, incompatible à la misère, à la démission et l'irresponsabilité, doit être hissé très haut avec l'appui incontournable d'une université forte et moderne.

Dans son intervention, le Recteur de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH), M. Fritz Deshommes, a, pour sa part, cité l'intellectuel Dantès Bellegarde pour rappeler que « l'Université est la gardienne du Drapeau ».

M. Deshommes appelle la jeunesse à renverser la tendance actuelle en luttant en faveur de la régénération de notre pays. D'après le recteur de l'UEH, il nous faudra un sursaut voire un réveil pour sortir Haïti de l'ornière de la pauvreté.

Ce sera la meilleure façon, dit-il, de rendre hommage au Drapeau.

En début de journée, le Couple présidentiel, accompagné du Chef du Gouvernement, a observé une minute de recueillement aux morts, puis procédé à une offrande florale en hommage à Catherine Flon et à l'Empereur Jean Jacques Dessalines.

REPLY to this message

Return to Message List